Partagez | .
 

 Resident Evil: Magnolia outbreak [ouvert a tous ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Levy Mcgarden
avatar

■ Modo ■ |Fairy Tail-A|


Messages : 108
Date d'inscription : 02/05/2014
Magie : Solid Script - magie de l'écriture
Jewels : 200 000

Feuille de personnage
Level: 1
Expérience:
0/0  (0/0)
Réputation:
0/0  (0/0)

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Resident Evil: Magnolia outbreak [ouvert a tous ]   Sam 17 Mai - 3:01
Alors petite règle rapide :

1- PAS DE MAGIE ! Sinon c'est plus un survival, et c'est nul.
2- il y as des créature partout ...mais ne les cherché pas non plus :Delle peuvent etre VRAIMENT dangereuses xD
3-en ce moment on est dans les rue saccagés de Magnolia...mais vous pouvez commencez ou vous voulez XD
4- il y a un manoir, ( Manoir Dreyar pour la cause en lien avec FT ) Ivan est le méchant Mais Makarov ( futur ) et Laxus son libre de faire ce qu'il veulent.
5- on ne trouve pas d'arme a feu a moin d'être le vendeur Epic de RE4 :Dfaut les cherché ses armes et avec conviction.
6- on se retrouve dans une ambiance Post Apocalyptique version moderne, donc on trouve de tout sauf ce qui est magique.
7-vous pouvez mourrir et revenir en temps que zombie ...( ou créature Mutante a la Virus G ou C a votre choix ) Jouez le jeu c'est tout
Bon rp libre
----------------------------------------------------------------------------------------------

Je courrais.

Tout ce que je voyais était des ombres à travers la ville en flamme. Des gémissements qui s'élevaient dans la ville comme une prière macabre. Je ne savais absolument pas ou vais, seulement que je devais fuir le plus loin possible les créatures que se retrouvais sur mon chemin. Le sang suintait de partout, on voyait des traces de cadavre dévoré au centre de la rue principale. ...Et ses restants de cadavre qui avait commençé à ramper, comme revenue a la vie.

Les larmes de panique coulaient par elle même. J'étais terrifié. Les souvenirs encore vifs de ce qui venaient de se produire. J'étais avec deux amis à moi, mais nous fument séparé des uns les autres. J'avais été pris au piège dans une ruelle avec mon ami Droy ....Mais dans un attentat vain de faire fuire les hommes qui grognaient et titubaient vers nous, ce fus lui qui fus pris violement dans un déchiquetage. Voyant le sang giclé partout autour, les voyants se régaler de ses tripes et ce qu'il avait dans le bide. Je fus pris d'un haut-le-cœur totalement terrorisé. Un vrai banquet pour ses créatures sans vie ni âme. J'avais réussi à me tirer de là, prise de panique laissant mon pauvre Droy a ses cris d'agonie, je l'entendais encore me supplier de l'aider et mon nom qu'il hurlait dans les rues en attirait bien d'autre.

Je fuyais cet endroit en direction opposé, je devais trouvé Jet... Espérant qu'il n'avait pas subi le même sort que Droy. les larmes montèrent a mes yeux et m'embrouilla la vue. Je m'arrêtai quelque instant pour me reprendre, je ne pouvais pas m'Arrêté ici ce n'était pas sécuritaire, j'entendais leur gémissement en arrière et il se raccrochait dangereusement.

Au coin d'une Ruelle, je vis un homme armé d'un simple poignard tenté de vaincre 3 de ses monstres qui eurent vite le dessus sur leur nouveau festin. Je voyais l'arme qui avait volé a quelque mètres plus loin et pris un respire avant de courir, prendre l'arme et repartir dans une autre direction. Je n'avais pas pris soin de voir ce qui m'entourait... Et ce fut ma plus grande malchance.

Je vis un groupe de zombie titubé vers moi, alors que je courrais dans leur direction. Derrière moi, il y avait les zombies qui avaient délaissé leur jouet pour se diriger vers un, un peu plus frais ... Moi.
Je tournai dans une ruelle...Et fus prise dans un cul de sac, avec au moin... 6 zombies devant moi. Je fus pris de panique. Je pris mon courage a deux main et poignarda un zombie dans l'oeil ...sachant qu'il ne peuvent pas etre tuer dans le cœur... Et il tomba avec l'arme pris dans son globe occulaire. Le sang Coaculé et noir giclas sur mes vêtements. Je n'eux pas le temps de reprendre mon couteau que deux autre se projetas sur moi. je les evita en reculant et lâchas un cri de terreur.

- À L'Aide !! PITIÉ quelqu'un !!

Mais personne n'étais pour sacrifier sa vie pour une personne qu'il ne connaissait pas ...Et qui a elle-même abandonné un ami pour sauver la sienne ... Était-ce le Karma ? Je donnai un coup-de-poing au zombi le plus proche, mais il continua son chemin, la gueule maintenant de travers. Son regard vide me fixa et je fus pris de tremblement intense. Je montai sur une poubelle tentant toujours de les évite. Leur odeur de pourriture se sentait a dix mille lieux d'ici  et j'en avais cinq juste devant moi. je me mis a pleuré, sans pouvoir m'arrêté. c'était de cette façon que j'allais mourrir ? Pitier nonn.

_________________
On ne juge pas un livre par sa couverture!
Revenir en haut Aller en bas
Gajeel Redfox
avatar

■ Modo ■ |Fairy Tail-A|


Messages : 112
Date d'inscription : 30/04/2014
Magie : Dragon Slayer - Acier
Jewels : 200 000 Jewels

Feuille de personnage
Level: 1
Expérience:
0/0  (0/0)
Réputation:
0/0  (0/0)

Voir le profil de l'utilisateur http://talesoffairytail.forumactif.org/t242-registre-de-mister-g
MessageSujet: Re: Resident Evil: Magnolia outbreak [ouvert a tous ]   Mer 21 Mai - 21:13
Un homme qui dormait alors que la terreur s'installait... Gajeel était en pleine sieste sur une branche d'arbre d'un parc quand il entendit des hurlements et des voitures s'entrechoquer.

- LA FERME !

C'est la première chose qui lui sortie de la bouche tout en ouvrant un oeil. Que le monde était bruyant. On ne pouvait pas faire une sieste tranquille. Cependant quelque chose en dessous de lui fit plus de bruit que les hurlements lointain et attira son attention. Bordel ! Peuvent pas la fermer dans les coin hein ?! Zieutant en bas, il remarqua un homme qui avait les bras tendu vers notre ténébreux. Haussant un sourcil, Gajeel se frotta la tête et ronchonna. Voilà la sécurité du parc d'après ses fringes. Notre homme allait certainement se faire remonter les bretelles. Pas question de descendre alors.

- Oye... C'est un parc Public, donc un arbre public.... J'ai totalement le droit d'être là. Vous êtes sûr que ça va au fait ? Vous avez l'air malade.

C'est vrai qu'il avait l'air de pas aller bien du tout ce pauvre homme. Puis soudainement ce dernier se recula de l'arbre et se mit à marcher lentement vers une femme qui venait de tomber un peu plus loin. Décidément entre les accidents et les femmes qui tombent comme des mouches, Gajeel était servit. Mais au même instant alors qu'il sauta de sa branche assez haute pour attérir sur le sol qu'il vit l'homme se pencher sur la dame qui hurler. Mais il était en train de l'agresser la pauvre ?! Courant vers les deux en demandant au gars du parc de la laisser tranquille, il s'aperçut qu'il n'était pas en train de la malmener mais de la dévorer vivante... La pauvre femme venait de se faire manger une partir du coup par le type.

- Oh putain.... C'est quoi ce bordel ?!

Sans attendra, vu qu'il était trop tard pour sauver la jeune demoiselle, il se retourna et se mit à courir en direction de la sortie du parc. Il observa autour de lui et se rendit compte que certaines personnes présentes marchaient d'une façon étrange, à la poursuite de gens qui courraient un peu partout. Gajeel ne s'éternisa pas plus longtemps et retourna vers la ville. Cependant, cela n'allait pas être aussi joli que la situation du parc. En effet, dans les rues, il y avait des voitures retournées, des cadavres un peu partout. C'était la fin du monde ou quoi sans déconner ? Et puis c'était quoi ces personnes qui auraient dû être mortes, mais qui se relevaient. Cela faisait moins d'une heure qu'il errait dans les rues, essayant d'esquiver un maximum de monde possible et armé d'une barre de fer. Si jamais un type s'approchait de lui, il goûterait à la force du monsieur pas encore totalement réveillé et qui ne comprenait rien à ce qui pouvait se passer.

Soudainement Gajeel entendit une personne appeler au secours et alla dans la direction de la voix féminine pour l'aider. Une troupe de mort vivant suivait une fille qui venait d'en tuer un en lui plantant son couteau dans l'oeil. L'homme se rua sans attendre vers le groupe et fit écraser sa barre de fer sur la tête du premier et donna un coup au second avant d'enfoncer sa barre dans la tête d'un troisième. Le sang gicla sur le haut du ténébreux qui portait un tee-shirt d'une célèbre marque dont on pouvait lire "I love Cat's" sur le devant. Poussant les autres en évitant de se faire bouffer, il tendit la main vers la demoiselle et la tira loin de cette ruelle.

- Rien de cassé ? Bordel... Qu'est-ce qui se passe ici.


Rapidement, gardant la main de la demoiselle dans la sienne et sa barre de fer ensanglanté dans l'autre, il se mit à courir en direction d'un endroit où il travaillait depuis quelque temps déjà. Le Garage Phantom. Il ne mit pas longtemps à l'atteindre et fit signe à l'inconnue de rentrer à l'intérieur pour se mettre à l'abri le temps de se reposer un peu.

- Au fait, j'chuis Gajeel... Je travaille ici en tant que Garagiste. Et toi ?

Tout en discutant, il bloqua les accès avec des meubles et alla vérifier les lignes de téléphone. Coupées... Pas de tonalités. Franchement génial si c'était la fin du monde. Apparemment il ne semblait avoir personne dans le garage. Son chef, José devait déjà avoir filé depuis longtemps ou bien peut-être il se cachait dans le coin ? Froussard comme il était celui-là.

_________________


Doo doo doo... Shalala. Shooby doo bop, Shalala.
Revenir en haut Aller en bas
Levy Mcgarden
avatar

■ Modo ■ |Fairy Tail-A|


Messages : 108
Date d'inscription : 02/05/2014
Magie : Solid Script - magie de l'écriture
Jewels : 200 000

Feuille de personnage
Level: 1
Expérience:
0/0  (0/0)
Réputation:
0/0  (0/0)

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Resident Evil: Magnolia outbreak [ouvert a tous ]   Jeu 22 Mai - 22:52
Je tremblais de toute part, ne sachant pas ou donnez de la tête. Mon cri avait été entendu par quelqu'un, et ce, quelqu'un est venu à mon secours. Un grand jeune homme, avec une grande tignasse ébouriffé, venait de planter sauvagement son bâton de métal dans le crâne de deux des zombies présent, les 2 autres se tournant vers la nouvelle source de bruit et se dirigeant vers lui lentement. Il finit par donner un grand coup dans la tête du troisième qui eut pour effet de le faire tomber à la renverse.

L'homme s'avança vers moi en poussant prudemment les deux dernières zombies sans se faire mordre pour me prendre la main et partir avec moi en courant. Je fis un petit arrêt pour reprendre mon couteau encore encastré dans la tête de la première créature, ma main toujours serrée dans la sienne. J'étais terrifié dans toute cette situation. Lorsqu'il me demanda ce qu'il se passât ici, je ne savais pas quoi lui répondre, j'avais vu à la télévision les gens qui s'entretuaient dans un élan de violence sanglante, mais je n'osais pas y croire, jusqu'au moment où j'y perdis un ami précieux.

-'' je... Je n'en ai aucune idée. ''


Suivant au pas l'homme et sa barre de fer ensanglanté, j'avais les yeux paniqués, observant autour de nous. Voyant des groupes de cadavre s'afférer sur des personnes a moiti dévoré. D'autre étant en train de tituber dans notre direction, je ne pus m'empêche de trembler alors que l'homme m'entraina dan un garage a quelque pâté de maisons d'ou j'étais.

Entrant dans la salle de réception, il barricada rapidement les portes avec les meubles tout près. Lançant de bref regard pour savoir si la pièce était effectivement sécuritaire, mes jambes finirent par me lâcher et je tombai au sol, incapable de me reprendre. J'éclatai en sanglots, alors que l'homme qui m'avait sauvé se présenta.

-'' merci Gajeel ... Sniff... Merci '' dis-je dans une petite voix tremblotante. Après quelque instant à me vider de mon trop d'émotions, je finis par me reprendre et le regardé en lui disant, tristement.

- '' je m'appelle Levy Mcgarden, enchanté. Je suis... Enfin, j'étais libraire dans une boutique un peu plus haute dans le quartier. ''

Je n'osai pas me relever, de peur que mes jambes ne soit pas assez solide pour me supporter. J'étais contente de pouvoir enfin respirer sans avoir peur de me faire bouffer vivante par une horde de monstres morts-vivants.

-'' on se croirait dans un vrai film d'horreur. ''
Dis-je en frissonnant.

Puis un BANG me fit sursauter fortement. Sur ma gauche, se trouvait une fenêtre qui montrait la section Garage de la place, a l'intérieur, ce frappant mainte et mainte fois contre la vitre, un homme qui ne semblait pas vraiment en vie, tentait de les atteindre tous les deux. Il portait l'uniforme de la place, mais étant trop sombre, je ne pouvais pas voir son nom.

Pris d'un mouvement de peur, je recula un peu plus vers Gajeel, tenant mon poignard si fortement que je m'en fis blanchirs les jointures. J'espérais qu'il était seul, car une horde en ce moment n'était pas ce qui nous fallait. Je me fis violence pour ne pas hurlé de terreur sachant qu'il était attiré par le bruit.

_________________
On ne juge pas un livre par sa couverture!
Revenir en haut Aller en bas
Eugène Cicéron
avatar

■ Solitaire ■ |D-Class|


Messages : 10
Date d'inscription : 08/04/2014
Magie : Magie du Hasard
Jewels : 200 000

Feuille de personnage
Level: 1
Expérience:
0/0  (0/0)
Réputation:
0/0  (0/0)

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Resident Evil: Magnolia outbreak [ouvert a tous ]   Ven 23 Mai - 23:41
Le public était en feu. Chaque personne présente dans la salle hurlait à pleine voix, chantant tous d’une même voix en même temps que le chanteur. Ce dernier était pratiquement en transe. Grattant frénétiquement les cordes de sa guitare, multipliant les accords tout en chantant de sa voix enchanteresse. C’était dans des moments comme ceux là qu’il se sentait vraiment en vie. Quand il ne faisait qu’un avec le public venu le voir. Le final fut magnifique. Terminant sur une dernière note électrique, un déluge de flamme explosa dans son dos en même temps que les cris de la foule. Magnifique.

Il quitta la scène, en sueur mais ravi. Prenant la serviette qu’un assistant lui tendait il s’essuya le visage et rit de bon cœur. Il se rendit dans sa loge et se changea, mettant des vêtements plus confortables et s’installant confortablement sur l’un de ses sièges. Alors qu’il se reposait et sentait l’adrénaline sortir de son corps, on frappa à la porte. Son agent entra, une bouteille de vodka dans la main gauche, un sachet de cocaïne dans l’autre. Si le concert avait certes était une fête, la vrai soirée commençait maintenant. Eugène sourit et rit une nouvelle fois. Cette vie était géniale !

Toute médaille à son revers. Un mal de tête à s’arracher les cheveux. La Star ouvrit doucement les yeux. Aie. Il avait été fort encore une fois. Il sentait que sa main était froide et mouillé. Il se retourna. Et se fut la chute. Il s’enfoncé entièrement dans l’eau, ce qui eu pour effet de complètement le réveiller. Battant les bras dans les sens il remonta à la surface. Buvant à moitié la tasse, il réussit à retourner sur le sol. Il toussait beaucoup trop. Il n’arrivait plus à respirait. C’est ce moment que son estomac choisit pour lui rappeler qu’il avait un peu trop bu. Il eu un haut le cœur et vomi tout ce qu’il avait. Eurk. Un vieux reste de burger et surtout une forte odeur d’alcool. Il trembla et se releva lentement.

Comme à chaque fois, il fit un petit résumé. Il avait mal à la tête, il avait mal au bras gauche, aux côtes, à la cheville droite. Ca va. Il avait connu pire. Il regarda son bras. Un bleu commençait à se former juste en dessous de quelque chose écrit au marqueur. « Lucy : 0613400518 ». Bon et bien visiblement il avait une touche. Une fois sorti d’ici il l’appellerait peut être. Il avait mal aux côtes. Rien de bien grave, il avait juste du tomber sur quelque chose. Comme sa cheville. Elle était légèrement foulée. En regardant autour de lui, il constata qu’il était dans une piscine. Il avait du se faire mal en tombant quand il était rentré ici.

Il frissonna nouveau. Pas de nouveau vomi, il avait juste froid. Il était trempé. Il enleva sa chemise et la jeta au loin. Il en fit de même avec son pantalon. En caleçon il se balada dans la piscine. Comment il avait fait pour arriver ici ? La dernière chose qu’il se souvenait était les cristaux de cocaïne lui picotant les narines alors que deux filles, peu vêtues, rentraient dans sa loge. Après, plus rien. Il avait atterri ici, donc la soirée avait du être plutôt sale. Et pourquoi était-il seul ? Où avait bien pu passer son agent ?

« Sia ?! T’es là mec ? »

Rien… Pas un bruit. Il cru bien entendre quelque bruit dans le lointain, mais rien qui ne se passe vraiment dans le coin. Il sorti de l’énorme dôme où se trouvait la piscine et se rendit dans les vestiaires. Il y faisait plus chaud mais en caleçon et en botte le changement était presque minime. En fouillant un peu il trouva des serviettes et un peignoir rose. Il s’essuya de long en large et enfila le peignoir, qu’il attacha avec la ceinture. Il y avait un miroir où il put s’admirer. Ses cheveux longs pas tout à fait secs lui tombaient sur les épaules. Son léger maquillage autour des yeux avait coulé le long de ses joues. Le peignoir était ridicule et beaucoup trop petit. Si les médias le voyaient comme ça ils allaient s’en donner à cœur joie et il ferait une fois de plus la unes des choux gras. Tant pis.

Il avait envie de fumer… Il chercha un peu mais ne trouva rien du tout. Galère de galère. Alors qu’il voulait retourner vers ses vêtements il entendit un bruit vers l’entrée. Il s’y dirigea et pu voir une femme frapper violemment à la porte en criant. Une fan ? C’est possible qu’elle l’ais suivi jusqu’ici, et maintenant elle voulait absolument entrer. Réaction typique. Sa vie était géniale. Il s’approcha de la porte et lui fit un sourire charmeur tout en la reluquant. Elle avait des longues jambes, gainées dans un jean parfaitement taillé, un haut bleu surmonté d’une petite veste en cuir. Plutôt mignonne. Elle hurlait. Une fan hystérique. Ce n’était pas ses préférée mais bon tant pis. Il déverrouilla la porte et la laissa entrer. Elle se précipita à l’intérieur sans un regard pour Eugène. Il regarda dehors et vu deux autre femme s’approcher lentement.

« Hey, c’est sympa t’as amenée des copines ! »

Ca vie était vraiment géniale !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Juvia Lokser
avatar

■ Modo ■ |Fairy Tail-A|


Messages : 276
Date d'inscription : 03/04/2014
Age : 27
Magie : Magie de l'eau
Réputation : 500
Jewels : 200 000 Jewels

Feuille de personnage
Level: 12
Expérience:
0/0  (0/0)
Réputation:
0/0  (0/0)

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Resident Evil: Magnolia outbreak [ouvert a tous ]   Sam 24 Mai - 0:31

Encore un client mécontent de calmer... Mon dieu Gajeel est ses plans foireux ! A force de faire traîner ses travaux il fait tout a la va vite et voilà le travail toujours des problèmes par-ci par-là et qui doit s'en occuper ? Je vous le donne en mille, moi ! Enfin le client ne portera pas atteinte à l'entreprise, c'est déjà ça. AH, vous vous demandez sûrement ma fonction, je suis secrétaire dans le plus grand garage de la ville « Phantom » et bien sur je suis en charge de toute la paperasse incluant les bêtises de Monsieur Redfox. Heureusement sur ce coup, j'ai pu négocier une révision gratuite pour le client en question, Gajeel, j'espère que tu profites de ta tranquillité dès que j'arrive au garage, tu vas m'entendre. Ayant du faire le déplacement j'ai emprunté la voiture de service et me voilà maintenant arrêter à un feu rouge pour rentrer a l'entreprise. Je soupire et allume la radio sans trop savoir ce que j'ai envie d'écouter.


... Hier s'est tenu le concert de la star nationale du moment Eugène Cicéron ! Les fans sont de plus en plus hystériques et ce concert fut un pur spectacle pour les yeux et les oreilles....



Eugène ? Qui c'est ? Je dois vraiment être en retard sur les actus people, bof tant pis. Je baisse le son et le feu passant au vert, je redémarre calmement. Soudain sans vraiment avoir eu le temps d'un quelconque réflexe ou bien de comprendre la situation un camion me fonce dedans coté passager m'épargnant, mais m'assommant méchamment. Je me réveille quelques heures plus tard avec un mal de tête carabiné, la vache ! Que c'est-il passé ? Le camion est toujours encastré dans ma voiture, quel chauffard il va m'entendre. Tout en grognant, je sors de la voiture claquant la porte tout en prenant soin de prendre mon sac à main, on sait jamais.

Mais quelque chose n'allait pas.... Effectivement, cela devait faire quelques heures que j'étais la car le soleil était au plus haut, mais les secours n'étaient pas là ni personne d'autre. Tout était silencieux même un peu trop silencieux. J'avais beau regarder autour de moi rien, personne... J'ai raté un truc ? Il y avait une fête nationale et j'ai oublié ou ... ? Je me dirige doucement vers le camion qui est vide, pas de trace du chauffeur. Trouvant ça de plus en plus louche je ne peux m'empêcher de jeter de nouveau un œil aux alentours et vois des ombres au loin. Enfin de la civilisation, je souris tout en m'approchant rapidement mais au fur et a mesure mes pas ralentisse et mon sourire s'efface. En face de moi se tenait deux filles marchant bizarrement dans ma direction et au expressions plutôt terrifiantes. Que.. ? Soudain, un homme passe en courant me criant de fuir... Mais pourquoi ? On fait une caméra cacher ? Cette situation devient vraiment flippante, un peu comme dans les films d'horreur.

L'homme finit par se faire attraper et dans un cri strident laisse échapper son dernier soupir. Le spectacle devant mes yeux était juste irréaliste, les deux filles aux allures plutôt louches venaient de le bouffer vivant sous mes yeux. Son corps sanglant gisait sur le béton alors que les deux monstres se tournaient dans ma direction sûrement dans l'intention de me faire subir le même sort. Pas le temps d'y réfléchir à deux fois que je me mets à courir dans une direction opposée a celle de mes poursuivants. Heureusement pour moi, j'ai choisis la tenue décontracter composé d'un jean, d'un t-shirt léger bleu surmonté d'une veste en cuir et surtout le plus important pour lequel je me bénis à ce moment précis une paire de ballerines noires.

Cherchant un endroit où me cacher, je remarque le bâtiment de la piscine municipale. Je prends sa direction entrant dedans a bout de souffle, mais je finis par tomber sur une porte fermer. Je frappe dessus comme une damnée criant a l'aide afin que l'on m'ouvre. J'aperçois à travers le hublot de la porte un jeune homme normal. Je frappe avec plus d'ardeur et celui-ci vient m'ouvrir d'un geste lent. J'entre sans lui prêter la moindre attention trop occupée à refermer la porte derrière moi et a la barricader avec un des sièges haut des maîtres nageur.


« Hey, c’est sympa t’as amenée des copines ! »

Des copines ? C'est une blague ? Je me mets a rire nerveusement puis les pointes du doigt, car elles viennent d'arriver contre la porte. Puis reprends doucement.

_Je te les laisse avec plaisirs ! Je suis sur qu'elles te trouveront à leurs goûts !

Et je n'avais pas tort, je ne sais pas ce qui se passe dehors, mais une chose est sur on est dans la merde. Et maintenant résultat des courses, je suis coincé avec un inconnu dans une piscine municipale avec deux zombies a la porte impatience de nous croquer. Je vais m'asseoir sur un banc en soufflant et tentant de me réveiller, c'est ça je suis en train de cauchemarder....Si seulement c'était vrai....

D'ailleurs je viens seulement de m’apercevoir que l'inconnu qui me tient compagnie est en peignoir  et dans une tenue plutôt légère en dessous. En voilà un qui na pas froid aux yeux, savait-il ce qui se passait dehors ? Le mieux et de lui demander.

_Tu sais ce qui se passe dehors ou t'es aussi larguer que moi ?
Perso j'opte pour la deuxième option, les paries sont lancer. Qui joue ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Gajeel Redfox
avatar

■ Modo ■ |Fairy Tail-A|


Messages : 112
Date d'inscription : 30/04/2014
Magie : Dragon Slayer - Acier
Jewels : 200 000 Jewels

Feuille de personnage
Level: 1
Expérience:
0/0  (0/0)
Réputation:
0/0  (0/0)

Voir le profil de l'utilisateur http://talesoffairytail.forumactif.org/t242-registre-de-mister-g
MessageSujet: Re: Resident Evil: Magnolia outbreak [ouvert a tous ]   Jeu 5 Juin - 0:37
Gajeel et sa trouvaille humaine étaient tous deux dans l’entreprise où travaillait l’homme le jour. Le ténébreux avait barricadé comme il le pouvait les entrées pour éviter que les marcheurs morts ne pénètrent à l’intérieur.  Il entendit la jeune femme se laisser tomber sur le sol et lui jeta un coup d’œil en poussant une grosse armoire devant une vitre. Elle avait l’air terriblement secouer la pauvre. Elle venait d’échapper à une mort certaine. C’était pas vraiment étonnant.

Il allait venir l’aider à se relever lorsqu’un gros bruit attira leurs attentions. Quelqu’un se mettait à frapper sur une vitre qui n’était pas encore barricadée. Gajeel se mit tout de suite devant la libraire et choppa sa barre de fer, prêt à se battre si l’homme n’avait pas le choix. Le chant de l’homme contaminé se fit entrain comme une mélodie qui annonçait une mort certaine. Le verre de la vitre montra des signes de faiblesse et au bout de quelques minutes elle céda sous les coups, faisant tomber en avant le mort sur patte. Très vite, Redfox reconnu ce visage, bien qu’il était complétement défiguré par diverses morsures et griffes.

- Toto… Je t’avais dit de ne laisser personnes entrer quand le boss n’est pas à la permanence.

Le cadavre rampa doucement vers yeux, les yeux d’un blanc flippant et tendit la main vers Gajeel pour tenter de le mordre à la jambe. Sans aucune once d’hésitation, le ténébreux planta le bout de sa barre en métal dans la tête de ce qui avait été jadis son collègue.

- Trop jeune… C’est vraiment naze de finir comme ça.

Retirant l’acier dans un drôle de bruit du crâne du zombie mort, l’homme se tourna vers la jeune femme pour lui attraper doucement le bras et la tirer vers la vitre brisée.

- Faut pas qu’on reste ici. Si jamais ces saloperies sont plusieurs, on va bientôt avec de la visite avec le raffut que Totomaru à fait.

Il passa par le chemin nouvellement crée et invita Levy à le suivre en lui tendant la main pour ensuite la faire passer sans qu’elle ne se blesse. Puis il lui fit signe de le suivre dans la nouvelle zone, tenant toujours sa barre en main. Il faisait sombre et on y voyait strictement rien à deux mètres. Par chance, il y avait un peu plus loin un néon qui clignotait un peu, donnant une petite lumière toutes les dix secondes. Cela permit à Gajeel de marcher et de voir où il mettait les pieds. C’est alors qu’ils entendirent un coup de feu, provenant de l’étage du dessus, dans les bureaux administratifs.

- C’est peut-être mon boss ! J’espère au moins que les autres sont encore vivants.

Il se dirigea ensuite vers une porte en fer et tira dessus de toute ses forces. Elle semblait bloquée… Mais avec l’aide de l’acier entre ses mains, il allait pouvoir exercer une force et faire levier pour ouvrir cette satanée porte. Il  fit signe à Levy de se reculer et poussa de toutes ses forces encore pour finalement sentir la porte s’ouvrir d’un coup. Mais il ne s’attendait pas à ce que derrière se trouve deux autres membres du garages aussi vivants qu’un chien écrasés par un train à pleine vitesse.

- Oh merde !

Il fit un bond en arrière et attrapa une nouvelle fois Levy par le bras pour la faire courir dans l’autre sens alors que leurs poursuivants étaient justes derrière eux. Ces deux personnes étaient aussi des connaissances du garagiste. Sol et Aria… Paix à leurs âmes. Comment faire pour se débarrasser d’eux assez rapidement.

_________________


Doo doo doo... Shalala. Shooby doo bop, Shalala.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Resident Evil: Magnolia outbreak [ouvert a tous ]   
Revenir en haut Aller en bas
 

Resident Evil: Magnolia outbreak [ouvert a tous ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» élection Miss Resident Evil 2013 !!!!
» Resident Evil Chronicles HD Collection
» Resident Evil: Operation Raccoon City
» Resident Evil Apocalypse
» Resident Evil Damnation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TalesofFairyTail :: Zone RP/HRP :: Akane Beach :: RP Libre-